• docteurmarcimperato

Patients avec formes oxygéno-dépendantes de COVID19 : amélioration du pronostic et de la mortalité


L'oxygénothérapie à haut débit, la corticothérapie et les anticoagulants à forte dose administrés précocement ont permis d’améliorer la prise en charge des patients COVID, notamment ceux hospitalisés en réanimation.


Dans un récent article du Figaro (27/08/2020, http://kiosque.lefigaro.fr/le-figaro/2020-08-27) le Pr Yazdan Yazdanpanah, membre du Conseil scientifique indique que le risque de transfert en réanimation d’un patient COVID19 positif a été divisé par 2 entre mars et fin avril et constate une amélioration du pronostic en général ainsi qu’une baisse de la mortalité.


Progressivement, les nombreuses données scientifiques partagées de façon assez rapide à travers le monde ont permis d’améliorer la connaissance clinique de cette pathologie ainsi que sa prise en charge. La surveillance des patients, notamment en réanimation, a été mieux systématisée.

Sous-estimée au départ de l’épidémie, et citée dans certains articles comme facteur aggravant, l’oxygénothérapie à haut débit (60 l/min au lieu de 15) a trouvé une place dans la prise en charge des patients oxygéno-dépendants, si elle est administrée précocement, dès l’admission. Couplée à la position ventrale, bien tolérée et dénuée d’effets délétères, elle permet souvent d’éviter le recours à l’intubation avec ventilation assistée paradoxalement facteur d’aggravation de la pathologie. En effet, cette ventilation assistée est source de complications : surinfections bactériennes, séquelles physiques et psychologiques sur le long terme. Toutefois, cette oxygénothérapie à haut débit nécessite une surveillance armée pour décider, en cas d’aggravation, d’une intubation parfois inévitable.


L’administration de corticoïdes, traitement habituel et peu onéreux, telle la dexaméthasone, semble réduire la mortalité des patients sous assistance respiratoire ou simplement sous oxygénothérapie à haut débit et diminue le risque d’être transféré en réanimation, allégeant ainsi le dispositif. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32678530/.


Enfin, l’administration précoce à fortes doses d’anticoagulants chez les patients avec formes sévères de COVID19 permet de limiter la survenue d’évènements comme l’embolie pulmonaire ou les thromboses profondes, fréquentes dans cette pathologie.


#COVID19 #réanimation #oxygénothérapie #corticothérapie #anticoagulation


Amélioration de la prise en charge des patients COVID

©2020 par Dr Marc IMPÉRATO, droits réservés