Chirurgie proctologique (canal anal)

Les pathologies concernant l'anus, le plus souvent bénignes mais très invalidantes nécessitent une prise en charge rigoureuse, appropriée et attentionnée

La proctologie est l'étude des pathologies concernant l'anus et le rectum. Elle est pratiquée par les gastro-entérologues mais aussi les chirurgiens digestifs. Le traitement des hémorroïdes, des abcès de la marge anale, des fistules anales ainsi que des fissures anales font partie de cette spécialité. La bonne connaissance de la région ano-rectale, région complexe sur le plan anatomique et importante sur le plan physiologique, les nouvelles techniques de diagnostic par imagerie et la constante mise en œuvre de traitements innovateurs permettent une meilleure prise en charge de ces pathologies invalidantes.

 

Abcès de la marge anale et fistules anales

Le mécanisme le plus fréquent des abcès de la marge anale est la fistule anale qui débute par une infection d’une glande du canal anal, infection progressant et créant un « tunnel » (communication anormale ou trajet fistuleux) dans le sphincter anal (muscle circulaire entourant le canal anal et participant à la continence anale) pour aboutir latéralement à la peau située autour de l’anus ou à la fesse. Ces glandes peuvent s’infecter chez n’importe qui, sans raison particulière ...

Hémorroïdes

La maladie hémorroïdaire est assez fréquente puisqu'elle représente la première cause de consultations en proctologie. En moyenne, plus de 50 % de la population de plus de 50 ans a souffert de crise hémorroïdaire.
La pathologie hémorroïdaire ou plus communément appelé « hémorroïdes » est une affection bénigne qui s'exprime par des manifestations fonctionnelles intermittentes non spécifiques. Ces manifestations ne doivent être traitées comme telles que si elles sont clairement en rapport avec une maladie hémorroïdaire.
construction

Fissures anales

La fissure anale est une déchirure de la peau du canal anal habituellement responsable d’une douleur anale rythmée par la défécation. Lorsqu’elle est chronique, elle peut s’accompagner d’un repli de chair la recouvrant en partie (marisque) ou d’une papille hypertrophique (formation de chair intracanalaire anal). Elle peut se compliquer d’un abcès anal. La fissure non compliquée est cependant une maladie bénigne qui n‘impose pas systématiquement d’être traitée chirurgicalement.

Prolapsus rectal

Le prolapsus rectal est un abaissement de la paroi de la fin du rectum qui se déforme en faisant des plis dans le bas du rectum (on parle alors de prolapsus rectal interne), ou en sortant complètement par l’anus (il s’agit alors d’un prolapsus rectal complet). Une chirurgie réparatrice peut être proposée surtout en cas de prolapsus rectal complet.

Kystes sacro-coccygiens

Le kyste sacro-coccygien (ou plus fréquemment appelé KSC) est en fait médicalement appelé le sinus pilonidal. Cette maladie est due à la pénétration de poils dans le sillon interfessier. Il s’agit de follicules pileux rompus qui vont entraîner sur du long terme la formation d’un pseudo-kyste, véritable petite cavité dans le sillon interfessier, cavité qui va pouvoir être le siège d’abcès au gré du temps. Après une phase d’abcès qui peut se drainer soit spontanément soit par une incision par votre médecin généraliste ou un médecin urgentiste voire un chirurgien, la guérison définitive est fort peu probable. Les antibiotiques sont inutiles, seul le traitement chirurgical est efficace pour limiter voire supprimer les récidives. Ainsi le risque est la récidive d’un nouvel abcès douloureux qu’il faudra alors de nouveau inciser en urgence, ou bien la persistance d’une suppuration chronique variable dans le temps. Les examens complémentaires (radios du sacrum et du coccyx ou échographie) sont inutiles. Le diagnostic est clinique, à savoir qu’il est indispensable de le montrer à votre médecin ou à un chirurgien.

 

©2020 par Dr Marc IMPÉRATO, droits réservés