Chirurgie des hernies et des éventrations

Le seul traitement qui permet d'éviter une aggravation d'une hernie de l'aine, ombilicale ou d'une éventration est le traitement chirurgical

Les hernies sont des zones de faiblesse de la paroi abdominale soit spontanées, soit survenant après une intervention avec incision de cette paroi abdominale (éventrations ou hernies post-opératoires).
Elles s'agrandissent avec le temps, deviennent alors symptomatiques et nécessitent donc une intervention chirurgicale (réduction de la hernie, réparation et renfort prothétique de la paroi).
Cette chirurgie réalisée tôt dans l'évolution de la pathologie permet d'éviter l'aggravation des symptômes, d'avoir le traitement idéal (renfort de paroi) et permet d'éviter la hernie étranglée, complication parfois grave.
La hernie étranglée est l'incarcération d'une anse digestive avec risque de nécrose digestive si une intervention en urgence n'est pas réalisée.

 
Doctor with Files

Hernies de l'aine (inguinales et crurales)

Nurse Taking Notes

Hernies ombilicales

Surgeons

Éventrations

La région de l’aine possède des orifices naturels à la racine de la cuisse et à la terminaison des muscles de la paroi abdominale, pour laisser passer les éléments anatomiques qui vont au membre inférieur, ainsi que ceux qui vont au testicule chez l’homme. Il existe dans cette région, 2 orifices de chaque côté (droit et gauche, soit donc 4 orifices au total) : à droite comme à gauche, orifice inguinal et orifice crural.

Pathologie de la paroi abdominale, plus fréquente chez l’enfant (origine congénitale), la hernie ombilicale est due à un défaut de fermeture de l’orifice ombilical, créant alors un orifice plus ou moins large (le collet), à travers lequel peuvent s’incarcérer des éléments intra-abdominaux (graisse, intestin). Il existe alors une tuméfaction sur ou proche de l’ombilic faisant évoquer la possibilité d’une hernie ombilicale.

Tout patient ayant eu une effraction de la paroi abdominale, la plupart du temps par une incision de chirurgie digestive (laparotomie, certaines grosses incisions de cœlioscopie), ou de façon plus rare et accidentelle lors d’un traumatisme abdominal, peut présenter dans les mois voire années qui suivent cette intervention ou ce traumatisme, une hernie au niveau de cette incision. Cette hernie correspond à un orifice à travers lequel peut passer voire s’incarcérer de l’intestin grêle ou du côlon.

 

©2020 par Dr Marc IMPÉRATO, droits réservés